Gieten : Van der Poel met Van Aert à genoux

Cyclocross Superprestige #1 - Gieten, NED

Le duel attendu entre les deux pépites actuelles des labourés a bel et bien eu lieu ce dimanche et fut même magnifié dans un final renversant. Mathieu van der Poel a en effet remporté la première manche du Superprestige disputée dans les sections ensablées du cyclo-cross de Gieten. Le champion des Pays-Bas devance à domicile Wout van Aert, un champion du monde jusqu’alors invaincu cette saison. Photos : © cyclephotos.

 

« Le final a été très mouvementé. Il y a eu de vrais échanges entre Wout et moi-même. Personne n’oubliera de sitôt ce cyclo-cross cette saison » – Mathieu van der Poel

 

Un duel captivant

Les différentes victoires voire dominations proposées par le champion du monde Wout van Aert depuis le début de la saison ont bien évidemment placé Mathieu van der Poel sur un piédestal : le champion des Pays-Bas était particulièrement attendu à Gieten en ouverture du Superprestige pour son retour dans les labourés. Et quel come-back ! L’ancien champion du monde s’est imposé d’entrée malgré une chute rencontrée à mi-parcours et un adversaire flamand une nouvelle fois conquérant en fin d’épreuve. La seconde demi-heure de course s’est ainsi « résumée » en un duel opposant les deux titans actuels de la planète cyclo-cross ; une lutte accompagnée d’une dernière boucle et d’une montée finale aux rebondissements multiples. Le circuit remanié du cyclo-cross de Gieten a en effet favorisé le suspense. Le tracé rapide est désormais doté d’une conclusion intéressante : la principale montée ensablée du circuit précède l’arrivée. Seul bémol, la victoire entre les deux crossmen ne s’est en définitive pas jouée au sprint : une issue pourtant logique et attendue à la lumière des ultimes hectomètres. Car les chances de succès de Wout van Aert ont fondu comme neige au soleil, victime d’un saut de chaîne dans le dernier virage. Vainqueur des trois dernières manches du Superprestige la saison passée, Mathieu van der Poel évolue donc d’ores et déjà sur des traces identiques, premier leader du challenge de la régularité devant son principal rival Wout van Aert. De belles perspectives en vue des prochains rendez-vous programmés.

 
Cyclocross Superprestige #1 - Gieten, NED
 

Une chute favorable au suspense

Incontestablement, Wout van Aert et Mathieu van der Poel étaient au-dessus du lot ce dimanche à Gieten, au nord des Pays-Bas. Les différentes propositions formulées par Laurens Sweeck après un départ délicat (encore vainqueur à Neerpelt ce samedi) n’ont rien changé. La première manche du Superprestige s’est en partie réduite en ce duel précédemment mentionné. Le départ était pourtant marqué par Lars van der Haar lui-aussi de retour ce dimanche. Mais contrairement à Mathieu van der Poel, le champion d’Europe n’a pu espérer mieux qu’un top 10 à Gieten. Quelques virages plus tard et déjà le champion des Pays-Bas imprimait un rythme élevé. Le coureur membre de la formation Beobank-Corendon provoquait une première sélection en fin de première boucle, s’isolait en tête de course à l’occasion de la montée ensablée suivante. Cinq secondes séparaient le leader et cinq poursuivants : Meeusen, Pauwels, Van Kessel, Aerts et Van Aert. Cinq secondes de trop. Le dernier crossman cité opérait rapidement la jonction, deux crossmen qui s’extirpaient d’un véritable peloton en escaladant le mur de sable sur leurs machines ; un duo comptabilisant dix secondes d’avance le tour suivant. La cinquième boucle sur onze à parcourir au total permettait à Mathieu van der Poel d’une nouvelle fois proposer une démonstration : restant sur son vélo dans la côte décisive du circuit contrairement au champion du monde à pied et distancé. Mais une chute au passage des planches suivant privait Van der Poel de son avance. Un duel relancé à la mi-course.

 

« Quelle déception ! Je n’ai pas eu de chance. Nous avons tous les deux repoussé nos limites. Mathieu manquait clairement au cyclo-cross » – Wout van Aert

 

Au coude-à-coude

Les deux crossmen se sont donc maintenus ensemble jusqu’à la cloche, malgré les tentatives conjointes entrecoupées de rounds d’observation. Ces derniers moments ont d’ailleurs un temps remis en cause la situation de course. Laurens Sweeck en profitait pour rejoindre les deux leaders à quinze minutes de l’arrivée, un retour seulement provisoire. Car l’allure des deux premiers mondiaux reste particulière : le Flamand n’a pu que compléter le podium à l’arrivée. Wout van Aert s’élevait dans le bac à sable suivant, Mathieu van der Poel lui rendait la pareille à l’entame du dernier tour. Trois secondes. Cet écart a été comblé par le champion du monde peu après la cloche et l’annonce de velléités finales. Seule la montée ensablée déterminante semblait pouvoir départager les deux jeunes coureurs. Un sprint permettait à Van Aert d’entrer dans ces sections en première position, à pied. Une glissade du champion du monde privait son rival néerlandais d’une ascension à vélo : deux coureurs alors à pied et au coude-à-coude dans un climat de tension. Mais la conclusion fut similaire à celle rencontrée chez les espoirs quelques minutes auparavant. Le duel entre Joris Nieuwenhuis et Quinten Hermans fut avorté à l’approche de l’arrivée quand le dernier cité rencontra un problème mécanique. Un saut de chaîne lié aux contacts ultimes écartait alors Wout van Aert de la victoire, Mathieu van der Poel brillant ainsi dès sa première sortie de la saison. La blessure au genou du Néerlandais semble déjà loin : le leader du Superprestige a relancé les débats.

 

Les résultats complets sont disponibles ici. Photos par cyclephotos. Plus de photos sont consultables ici.

CXSTATS