18

La rentrée néerlandaise

gieten-superprestige-presentation

Le cyclo-cross de Gieten sera le théâtre ce dimanche de la première manche du Superprestige. L’unique rendez-vous néerlandais de cette série est aussi l’occasion de reprises : Mathieu van der Poel et Lars van der Haar prendront pour la première fois de la saison le départ d’un cyclo-cross. Deux pépites natives des Pays-Bas attendues à domicile, qui pourraient bel et bien rivaliser avec Wout van Aert. Photo : © Labourés Magazine.

 

Sans Monsieur Superprestige

Le nouveau circuit tracé et proposé à Gieten ce dimanche sera ainsi l’occasion de voir évoluer les principaux coureurs de la planète cyclo-cross en Superprestige. Le challenge disputé en Belgique et aux Pays-Bas reprend en effet ses droits sur les sections d’une compétition remportée la saison précédente par Wout van Aert. L’actuel champion du monde récidivait à trois autres reprises en Superprestige et décrochait la série au bout du suspense à Middelkerke : privant sur le fil Sven Nys (à l’aube de sa retraite) d’un quatorzième classement général final au terme d’une remontée inattendue. Disputé sans ce dernier pour la première fois depuis 1995, le Superprestige semble par conséquent être à un carrefour de son Histoire et pourra compter sur les jeunes têtes d’affiches attendues – Wout van Aert, Laurens Sweeck, Michael Vanthourenhout et l’armada néerlandaise. Mais l’identité de la série reste à ce jour identique, ses statuts se maintiennent. Les huit manches inscrites au programme la saison précédente sont toutes reconduites : Zonhoven et son Kuil, Ruddervoorde, Asper-Gavere, Spa et son Raidillon associé au Mur, la manche nocturne parcourue à Diegem et les deux points finaux typiques à Hoogstraten puis Middelkerke. Le règlement est également maintenu : les quinze premiers de chaque rendez-vous marquent respectivement de quinze à un point ; une particularité qui bien évidemment favorise les rebondissements et les conclusions finales serrées à l’image de celles rencontrées ces dernières saisons. Le Superprestige récompense la régularité.

 

Wout van Aert et ses rivaux néerlandais

Un duel à trois. Le champion du monde Wout van Aert a écrasé toute concurrence ces dernières semaines. Victorieux du premier Brico Cross sur les pentes pavées du Mur de Grammont, le crossman flamand a ensuite levé les bras à trois reprises sur le sol américain : vainqueur à Waterloo, du CrossVegas et du Jingle Cross. Le leader de la Coupe du monde a donc proposé un sans faute et vient à Gieten remettre en jeu cette régularité ; sur les pas d’un Grand Chelem imposé l’hiver dernier. Mais la concurrence à Gieten sera cette fois-ci renforcée. Les Belges – pour beaucoup présents à Neerpelt ce samedi à l’exception de Kevin Pauwels – auront à cœur d’une nouvelle fois contester une suprématie avérée. Mais les attentes sont surtout formulées côté Néerlandais : les numéros deux et quatre mondiaux Mathieu van der Poel et Lars van der Haar effectuent leurs retours, victimes de blessures auparavant. S’ils peuvent d’ores et déjà tirer une croix sur la Coupe du monde, les deux bataves restent de véritables favoris à la victoire finale en Superprestige ; même si le champion d’Europe Lars van der Haar n’y a jamais levé les bras chez les professionnels. Une reprise de compétition tardive l’an dernier – mi-novembre – privait l’ancien champion du monde Mathieu van der Poel des trois challenges et surtout du Superprestige qu’il remportait en février 2015. Le jeune néerlandais a d’ailleurs notamment conclu la dernière saison en s’imposant à trois reprises sur les sections de la série concernée : vainqueur à Diegem, Hoogstraten et Middelkerke.

 

Et aussi…

D’autres compétitions sont de même au programme du cyclo-cross de Gieten, dans l’ombre des nouvelles stars de la discipline hivernale mentionnées plus tôt. En plus des séries dédiées aux coureurs âgés de moins de 23 ans et aux Juniors, le challenge féminin a été renouvelé cet automne. Créé la saison dernière, le Superprestige Dames fut capté par la championne d’Europe Sanne Cant : évoluant sans véritable concurrence et totalisant le maximum de points car victorieuse de six des huit rendez-vous inscrits au calendrier international. Pour rappel, seuls les six meilleurs résultats de chaque crosswoman des huit cyclo-cross proposés sont pris en compte dans l’établissement du classement général final chez les Dames donc mais aussi auprès des Juniors côte masculin. La course féminine ce dimanche est particulièrement attendue, compétition où Sanne Cant aura à composer avec un plateau complet. La précédente lauréate du Superprestige en effet en difficulté sur le sol américain en Coupe du monde devra rivaliser avec la championne du monde Thalita De Jong de retour dans les sous-bois à domicile, la Néerlandaise Sophie De Boer encore victorieuse à Neerpelt ce samedi, la Britannique Nikki Brammeier ou encore les Belges Ellen Van Loy et Laura Verdonschot. Côté U23, un duel est bien évidemment prévisible, opposant le champion du monde Eli Iserbyt et son ancien coéquipier Quinten Hermans ; deux crossmen qui depuis le début de la saison se sont distingués auprès des professionnels. Gieten va parler.

 
Les listes de départ sont consultables ici.

CXSTATS

18 Comments

  1. Pingback: cialis coupon
  2. Pingback: online casino
  3. Pingback: vardenafil canada
  4. Pingback: cialis generic
  5. Pingback: buy generic cialis
  6. Pingback: otc ed pills
  7. Pingback: top ed pills
  8. Pingback: viagra generic
  9. Pingback: generic sildenafil

Comments are closed.