12

GP Neerpelt : Sweeck à l’heure européenne

laurens-sweeck-gp-neerpelt

Laurens Sweeck a remporté ce samedi le GP Neerpelt, première Soudal Classics de la saison traditionnellement disputée sur un tracé rapide. En l’absence de l’intouchable champion du monde Wout van Aert, le Belge membre de la formation Era-Circus a devancé ses compatriotes Jens Adams et Michael Vanthourenhout au terme d’une compétition longtemps indéterminée. Photo : © Labourés Magazine.

 

Un peloton de tête

Les effets du décalage horaire étaient déjà loin ce samedi. Laurens Sweeck, troisième des deux manches de Coupe du monde parcourues sur le sol américain ces derniers jours, a su renouer avec le succès dès son retour sur le continent européen : signant ainsi sa première victoire de la saison. Certes, le Belge s’est imposé en favori. Le champion du monde Wout van Aert (vainqueur en 2015), Kevin Pauwels ou encore les Néerlandais Mathieu van der Poel et Lars van der Haar n’ont pas inscrit le Soudal GP Neerpelt à leur calendrier cette saison au profit de la première manche du Superprestige organisée ce dimanche à Gieten. Mais le circuit et ses sections rapides ou ensablées ont favorisé les regroupements et les rebondissements tout au long d’un cyclo-cross de classe 2 où longtemps une dizaine de crossmen pouvaient espérer l’emporter. Laurens Sweeck provoquait pourtant de premières cassures durant une première boucle également marquée par les tentatives de Marcel Meisen. Mais le Belge a dû rapidement constater divers retours : Michael Vanthourenhout et Tom Meeusen dans un premier temps, Klaas Vantornout à l’entame du troisième tour avant d’autres jonctions. Douze crossmen formaient le premier groupe après vingt minutes de course. L’accélération proposée par Thijs van Amerongen et les relais appuyés de Vanthourenhout et Sweeck n’ont pas changé le scénario. Les trois coureurs devaient composer avec les neuf autres leaders peu avant la mi-course et des mouvements enfin décisifs proposés par Michael Vanthourenhout et Jens Adams.

 

« J’ai essayé de toujours rester à l’avant et ça a payé. Jens Adams était le coureur à suivre. J’ai pu répondre à son attaque puis maintenir mon effort » – Laurens Sweeck

 

Laurens Sweeck tient son rang

Une attaque de Michael Vanthourenhout recomposait en effet ce peloton à l’entame du cinquième tour sur neuf à parcourir au total. Mais huit coureurs coupaient ensemble la ligne au passage suivant à l’arrivée : Michael Vanthourenhout, Laurens Sweeck, Thijs Van Amerongen, Klaas Vantornout, Michael Boros, Wietse Bosmans, Philipp Walsleben et Jens Adams. La décision en partie finale fut provoquée par le dernier crossman cité pourtant discret depuis le départ. Vainqueur à Illnau ou encore troisième à Tabor mercredi, Jens Adams s’est donc extirpé quelques virages plus loin à Neerpelt ; emmenant dans son sillage Laurens Sweeck. Mais le duo n’a pu se maintenir uni qu’une seule boucle. Le bac à sable situé en fin de tracé condamnait Jens Adams. Une faute technique du coureur managée par Niels Albert permettait à Sweeck de définitivement s’isoler. Sept secondes séparaient le futur lauréat et Adams rattrapé par Vanthourenhout à deux tours de l’arrivée, dix secondes à la cloche : une avance suffisante pour lever les bras un tour plus tard. Jens Adams, auteur d’une seconde moitié de course spectaculaire, prend la deuxième place ; engrangeant alors quelques points UCI complémentaires nécessaires au Belge pour une future sélection en Coupe du monde. La compétition féminine a été dominée par Sophie De Boer. La Néerlandaise a brillé en favorite, à l’image de Laurens Sweeck, sur les chemins d’un cyclo-cross à l’allure estivale qui chaque saison opère la transition définitive vers les labourés et les premiers grands rendez-vous européens.

 
Les résultats complets sont disponibles ici.

CXSTATS

12 Comments

  1. Pingback: ed drugs
  2. Pingback: ed pills
  3. Pingback: ed pills online
  4. Pingback: viagra suppliers
  5. Pingback: sildenafil online
  6. Pingback: buy naltrexone
  7. Pingback: buy albuterol

Comments are closed.