5

Les autres champions nationaux

radomir-simunek-championnats-nationaux

Les tenues de champions nationaux ont très souvent changé d’épaules ce week-end, à l’image des résultats rencontrés en Belgique avec Wout van Aert ou côté Français et Francis Mourey ; mais aussi en République tchèque, en Allemagne au Danemark ou simplement au sein de diverses catégories ou d’autres pays. Deux résultats peu attendus enfin : Lars Forster en Suisse, Liam Killeen en Grande-Bretagne. Photo : Yefrifotos.

 

Radomir Simunek, dix-huit ans après son père

Radomir Simunek Jr n’avait jamais levé les bras au sein de la catégorie Élite Hommes sur les sections boueuses des Championnats de République tchèque. Le fils de l’ancien champion du monde 1991 et septuple champion national, décédé en 2010, pourra enfin arborer une tenue souvent exhibée par son père et permettre à un nom indissociable du cyclo-cross tchèque de briller à nouveau dans les labourés. Pourtant, les plus belles années de Radomir Simunek – aujourd’hui membre de la formation Era-Murprotec – semblaient déjà loin. Des derniers hivers délicats, une fin de carrière envisagée. Souvent, le coureur habitué des circuits flamands a buté sur Zdenek Stybar (absent cette saison), Petr Dlask, Martin Bina ou même Adam Toupalik vainqueur l’an dernier et troisième ce dimanche. L’exploit produit par Radomir Simunek n’est toutefois pas unique en Europe, où de nombreux coureurs ont pour la première fois décroché un titre national chez les Élites. Simon Andreassen, seulement espoir première année et surclassé auprès des professionnels, est le nouveau champion du Danemark ; Gioele Bertolini s’est imposé en Italie. Lars Forster a pour sa part brillé en Suisse sur un parcours excessivement boueux. Déjà troisième à Meilen en EKZ CrossTour début janvier, le Suisse ancien champion d’Europe U19 en 2010 devance de dix secondes seulement Julien Taramarcaz. Quadruple champion de Grande-Bretagne en titre, Ian Field a cette fois-ci buté sur le spécialiste de VTT Liam Killeen : une victoire là-aussi inédite.

 

Mathieu van der Poel assure

Le duel attendu aux Pays-Bas a bel et bien eu lieu, opposant le champion du monde Mathieu van der Poel et le lauréat européen Lars van der Haar. Mais le dénouement fut favorable au principal favori qui par conséquent conserve son titre déjà acquis auprès des Élite Hommes la saison dernière. Mathieu van der Poel a ainsi une nouvelle fois levé les bras cette saison – sept secondes seulement devant Lars van der Haar au terme d’une ultime boucle incertaine ; a récidivé ce lundi à Otegem. Le cyclo-cross traditionnellement comparé à une véritable revanche des Championnats de Belgique est effectivement revenu au Néerlandais seul leader du départ à l’arrivée, auteur d’une démonstration longue d’une heure ou de neuf tours. Un exploit complémentaire à trois semaines des Championnats du monde parcourus à Zolder. Le Luxembourgeois Christian Helmig conserve également son titre, le quatrième, tel Jeremy Powers aux États-Unis malgré les présences de Stephen Hyde ou Logan Owen et une adversité intéressante en début d’épreuve. Deux crossmen enfin ont pu récupérer un maillot national perdu l’an dernier. Javier Ruiz de Larrinaga est le nouveau champion d’Espagne, délogeant de son piédestal Aitor Hernandez à l’image de Philipp Walsleben et Marcel Meisen en Allemagne. Ce dernier cité s’était pourtant imposé à Pétange quelques jours plus tôt, Sascha Weber (le principal favori) prenait la 2e place à Meilen et brillait à Albstadt. Mais le titre allemand est revenu à Walsleben ; effaçant en partie des résultats décevants cette saison.

 

Les autres catégories

Les Championnats de France disputés à Besançon sur un circuit boueux ont sacré de nouveaux champions : Francis Mourey chez les Hommes, Caroline Mani au sein de la catégorie féminine, Clément Russo chez les espoirs et enfin Maxime Gagnaire auprès des juniors ; une dernière victoire peu attendue à la lumière des derniers résultats d’autres juniors sur le plan cette fois-ci international. Quelques changements additionnels sont à noter en Europe côté féminin. La formation Boels-Dolmans détient désormais deux titres : Christine Majerus a récidivé au Luxembourg, leur nouvelle recrue Nikki Harris a récupéré un maillot perdu il y a deux saisons au profit d’Helen Wyman. Thalita De Jong a obtenu la victoire aux Pays-Bas en l’absence de Marianne Vos, Martina Mikulaskova en République tchèque malgré la présence de Pavla Havlikova. Sina Frei se maintient en Suisse, Eva Lechner en Italie, Aida Nuño a levé les bras en Espagne. Katie Compton a gagné l’épreuve féminine américaine pour la douzième saison d’affilée ; des Championnats des États-Unis également marqués par Tobin Ortenblad chez les espoirs, Gage Hecht en U19. Une dernière catégorie citée où divers favoris attendus ont pu monter sur la plus haute marche du podium en Europe : Jappe Jaspers en Belgique, Jens Dekker aux Pays-Bas (Sieben Wouters en U23), Kevin Kuhn en Suisse où la victoire est revenue à Timon Ruëgg chez les espoirs. Les Championnats de Belgique U23 ont enfin été marqué par une chute dès le départ écartant Eli Iserbyt au profit de son coéquipier Thijs Aerts.

 

Les podiums et résultats des différents championnats nationaux sont consultables ici.

CXSTATS

5 Comments

  1. Pingback: generic cialis
  2. Pingback: top ed pills
  3. Pingback: ed medication
  4. Pingback: sildenafil online

Comments are closed.