5

Zolder : Bonnet, Nieuwenhuis et Cant

thomas-bonnet-zolder-cyclephotos

Mathieu van der Poel a marqué les esprits à Zolder ce samedi, victorieux d’une nouvelle manche de Coupe du monde six jours après le succès acquis à Namur. La répétition générale, effectuée sur le circuit de Mondiaux disputés dans cinq semaines, a également permis à d’autres athlètes de briller, de prendre des marques : Thomas Bonnet chez les Juniors, Joris Nieuwenhuis auprès des Espoirs, Sanne Cant chez les Dames. Photo : cyclephotos.

 

Une chute et Thomas Bonnet condamnent Jappe Jaspers

Les trois premiers rendez-vous de la Coupe du monde U19 se sont à chaque fois joués entre les deux meilleurs crossmen U19 de la saison : le Néerlandais et champion d’Europe Jens Dekker, le Belge Jappe Jaspers. Le dernier cité prenait toutefois un bref avantage à Namur, crucifiant son principal adversaire au sommet de la Citadelle Vauban au terme d’un retour surprenant en fin d’épreuve. Le quatrième rendez-vous parcouru à Zolder a longtemps proposé un tel scénario : un duel additionnel opposant les deux premiers de la Coupe du monde U19. Si quelques regroupements en début de course ont empêché l’établissement d’une véritable hiérarchie, Jens Dekker s’isolait seul en tête de l’épreuve à l’entame de la troisième boucle. Mais le Néerlandais n’a pu que constater le retour de Jappe Jaspers dans son sillage quelques virages plus loin : une victoire alors promise à l’un des deux membres du duo. Car derrière, la poursuite s’est régulièrement recomposée, les regroupements se sont enchaînés. Trois Français pointaient en définitive à dix secondes des deux leaders à la cloche : Thomas Bonnet, Tanguy Turgis et Mickaël Crispin. La tension, l’enjeu, le duel de trop. Jens Dekker et Jappe Jaspers chutaient ensemble, événement entraînant l’abandon du premier, des difficultés chez le second. La victoire s’est alors jouée au sprint, issue favorable au Français Thomas Bonnet revenue sur le leader de la Coupe du monde Jappe Jaspers en compagnie de Tanguy Turgis encore 3e comme à Namur. Mickaël Crispin a pris la 4e place quelques secondes plus tard.

 

Joris Nieuwenhuis, succès inédit

Une chute fut également actrice de la course durant la compétition suivante, à l’occasion de l’épreuve dédiée aux espoirs où le solide leader du challenge Eli Iserbyt n’a pu rivaliser jusqu’à la ligne d’arrivée. Le circuit rapide une nouvelle fois proposé à Zolder a effectivement favorisé la jonction de divers groupes au terme de la première boucle : douze crossmen pointaient en tête de course. L’instant choisi par le champion d’Europe Quinten Hermans pour proposer son effort, un crossman relayé par le champion de République tchèque Adam Toupalik. Cinq autres crossmen accompagnaient les deux précédemment cités à la mi-course : Daan Hoeyberghs, Gioele Bertolini, Daan Soete, Joris Nieuwenhuis et Eli Iserbyt. Mais une chute écartait définitivement le dernier belge cité contraint à l’abandon. Une accélération plus tard et le Néerlandais Joris Nieuwenhuis s’extirpait, se maintenait en tête, conservait quelques mètres de marge jusqu’à la dernière section goudronnée sur Daan Hoeyberghs et Adam Toupalik ; captant sa première victoire en Coupe du monde. Dix points séparent désormais Eli Iserbyt et Clément Russo (5e à Zolder) au classement général après quatre rendez-vous. Toutefois, l’abandon d’Eli Iserbyt ne correspond en réalité qu’à l’utilisation d’un joker, l’un des deux placés à la disposition des crossmen U19 et U23. Seules quatre des six manches seront comptabilisées pour le calcul du classement général après les ultimes rendez-vous disputés à Lignières et Hoogerheide ; les quatre meilleurs résultats de chaque athlète.

 

Sanne Cant reprend l’avantage

Jappe Jaspers chez les Juniors, Eli Iserbyt au sein de la catégorie U23 ou encore Wout van Aert auprès des professionnels. Chaque porteur du maillot de leader a pu conserver son statut, la tunique blanche à l’arrivée à Zolder en dépit d’échecs plus ou moins prononcés. Seule la compétition féminine a ainsi provoqué un changement de leader, une nouvelle hiérarchie : un basculement additionnel entre l’Italienne Eva Lechner et la championne de Belgique Sanne Cant. Deuxième du CrossVegas puis victorieuse à Valkenburg, la championne d’Italie prenait ainsi l’avantage avant de perdre la première place dans les dunes de sable situées à Koksijde. Mais une contre performance de Sanne Cant à Namur (seulement 14e) redistribuait une nouvelle fois les cartes, Eva Lechner complétant le podium en Wallonie. Zolder a cette fois-ci permis à Sanne Cant de se manifester à nouveau à deux rendez-vous de la fin : 17 points d’avance. La championne d’Europe a en effet marqué les esprits à Zolder, d’abord en compagnie d’Ellen Van Loy mais aussi Katie Compton revenue en tête de course au moment où Eva Lechner perdait toute chance de bien figurer en raison d’une chute (8e). Devant, les accélérations successives de Compton furent rapidement fatales à Van Loy, provisoirement cependant. Car la Belge qui pointait à 10″ de Cant et Compton à deux tours du but opérait la jonction durant l’ultime boucle, perturbant un duel en définitive remporté par Sanne Cant : physiquement supérieure au sein de la principale montée du circuit ; un signe à cinq semaines des Mondiaux.

 

Les résultats complets sont consultables ici.

 

Photo par cyclephotos. Plus de photos de la 5e manche de la Coupe du monde sont disponibles ici.

CXSTATS

5 Comments

  1. Pingback: order cialis
  2. Pingback: top erection pills
  3. Pingback: generic sildenafil

Comments are closed.