5

Namur, les autres catégories

tanguy-turgis-namur

Mathieu van der Poel a renoué avec le succès en Coupe du monde ce dimanche à Namur. Mais les sections situées au sommet de la Citadelle ont également permis à d’autres crossmen de briller sur la manche wallonne du challenge UCI. Le Belge Jappe Jaspers a pris l’avantage chez les Juniors, son compatriote Eli Iserbyt a accentué son avance auprès des Espoirs, la Britannique Nikki Harris s’est imposée chez les Dames. Photos : Yefrifotos.

 

Jappe Jaspers prend l’avantage

Cinq points seulement séparaient Wout van Aert et Sven Nys au classement général de la Coupe du monde Élite Hommes en amont du cyclo-cross de la Citadelle. La Soudal Classics promettait davantage de suspense chez les Juniors. Car Jens Dekker et Jappe Jaspers étaient à égalité de points au départ de la compétition, chacun ayant remporté une manche et comptabilisant une deuxième place. Le troisième rendez-vous de la Coupe du monde U19 a ainsi offert une réponse, au bout du suspense : Jappe Jaspers crucifiant Jens Dekker au terme d’un cyclo-cross où longtemps Jens Dekker fut seul en tête. Le champion d’Europe s’est en effet extirpé du peloton dès le départ, détenait rapidement quinze secondes de marge sur six poursuivants, trois crossmen relégués à vingt secondes à la mi-course : Tanguy Turgis, Spencer Petrov et Jappe Jaspers. Ce dernier s’isolait en deuxième position à l’entame de l’avant-dernier tour, revenait tel un bolide sur Jens Dekker à la cloche, voguait vers une nouvelle victoire et le maillot de leader en Coupe du monde quelques virages plus loin. Le Français Tanguy Turgis complète le podium : « J’ai pris la 4e place à Koksijde, je ne m’y attendais pas pour ma première manche de Coupe du monde. Cette fois-ci je monte sur le podium ! J’ai pris un très bon départ qui m’a permis de me maintenir à l’avant. Mais je n’ai pas pu suivre Jappe Jaspers quand il a attaqué car l’Américain a commis une faute technique. Je n’ai pu jouer que la troisième place. J’ai surveillé les trajectoires de l’Américain dans l’avant-dernier tour pour mieux l’attaquer avant l’arrivée. L’objectif est là : je prends des points UCI en vue d’un bon placement sur la ligne de départ aux Mondiaux ».

 
eli-iserbyt-namur

Eli Iserbyt enfonce le clou

Plus jeune vainqueur d’une manche de Coupe du monde U23 à Koksijde, le Belge Eli Iserbyt a récidivé à Namur ce dimanche, comptabilisant désormais – mais virtuellement – un avantage conséquent en Coupe du monde. Le coureur membre de la formation Telenet-Fidea a dû toutefois composer avec Gioele Bertolini vainqueur à Valkenburg en ouverture du challenge. En difficulté à Koksijde, l’Italien a bel et bien démontré sur les pentes de la Citadelle de Namur qu’il pouvait, encore, espérer remporter la Coupe du monde U23 cette saison. Les deux crossmen se sont d’ailleurs extirpés dès le départ, une chute de Quinten Hermans et un incident mécanique (fatal) de Daan Hoeyberghs plus tard. Iserbyt se débarrassait définitivement de Bertolini à quatre tours du but, les prémices d’un long raid solitaire. Le Belge n’a jamais vacillé, vainqueur avec 33″ de marge sur l’Italien à l’arrivée, 45″ sur Quinten Hermans de retour à la troisième place. Quatrième, le Français Clément Russo se maintient à la deuxième place de la Coupe du monde avec 45 points de retard sur Iserbyt, trois longueurs de marge sur Bertolini. Des écarts provisoires : chaque crossman dispose de deux jokers en raison du règlement : seuls quatre des six meilleurs résultats seront pris en compte. Longtemps en course pour la 5e place, Lucas Dubau est classé 9e : « Je pensais partir de la 2e ligne mais ce fut finalement la 4e. Mais la force est là en ce moment ! Je suis bien remonté mais j’ai toutefois craqué en fin de course. La 7e place était jouable, je termine 9e mais je prends des points UCI ».

 
nikki-harris-namur

Nikki Harris, première britannique victorieuse

Tout un symbole. La victoire acquise par Nikki Harris chez les Dames marque à elle seule le succès du cyclo-cross britannique, récompense une discipline en pleine évolution outre-manche. Car jamais un crossman ou une crosswoman britannique n’avait levé les bras en Coupe du monde, pas même Helen Wyman. Harris n’avait ainsi jamais brillé sur les chemins du challenge organisé par l’Union Cycliste Internationale, captant par ailleurs à Namur son premier succès de la saison. Trois crosswomen s’isolaient dès les premières sections de l’épreuve wallonne : Ellen Van Loy, Eva Lechner et Nikki Harris ; cette dernière prenant définitivement les devants dès l’entame de la deuxième boucle. La Britannique détenait déjà 25″ de marge sur la Française Caroline Mani – actrice principale de la seconde partie de course – après trois tours. Autant de boucles plus tard et Nikki Harris s’imposait, malgré le retour progressif de la crosswoman française en fin d’épreuve, habituée du circuit américain : « J’ai déjà réalisé une très belle saison aux États-Unis, en battant notamment Katerina Nash et Katie Compton. Donc rivaliser avec ces filles-là sur le sol américain ces dernières semaines était forcément un bon signe ! Le dernier tour fut tout de même stressant ». Eva Lechner complétait le podium, place lui permettant de prendre la tête de la Coupe du monde. Car Sanne Cant échouait au 14e rang, en difficulté à Namur malgré un succès acquis la veille à Anvers en Bpost Bank Trofee. Dix-sept points séparent désormais les deux athlètes à trois rendez-vous de la fin.

 

Propos recueillis à Namur. Les résultats complets sont consultables ici.

 

Lire aussi : Namur, route merveilleuse de Van der Poel // La 4e manche de la Coupe du monde en photos

CXSTATS

5 Comments

  1. Pingback: buy cialis online
  2. Pingback: ed pills online
  3. Pingback: ed meds online
  4. Pingback: pills for ed
  5. Pingback: sildenafil

Comments are closed.