10

Gieten : Wout van Aert et les autres

wout-van-aert-gieten-2015-cyclephotos

Jamais Wout van Aert n’avait levé les bras en Superprestige chez les professionnels. Presque étonnant. L’erreur est réparée, le Belge s’est imposé à Gieten ce dimanche en ouverture du challenge. La quatrième victoire du crossman flamand en quatre cyclo-cross disputés cette saison. Wout van Aert est incontestablement au-dessus du lot. Lars van der Haar prend la deuxième place, pour la troisième année d’affilée. Photo : cyclephotos.

 

Le talent incontesté

Les qualificatifs commencent à manquer. Les démonstrations et dominations proposées par la jeune garde ne se comptent plus depuis maintenant un an. Wout van Aert offrait des premières performances remarquables à la planète cyclo-cross dès novembre 2014 et diverses victoires chez les professionnels : en Bpost Bank Trofee ou en Coupe du monde. Mais jamais en Superprestige. Le coureur membre de la formation Vastgoedservice-Golden Palace avait buté sur d’autres crossmen lors des deux derniers rendez-vous de l’édition 2014-2015 du Superprestige à Hoogstraten et Middelkerke, derrière notamment Mathieu van der Poel. Un champion du monde victorieux à Gieten l’an dernier mais absent ce dimanche. Blessé le jeune néerlandais ne reviendra pas dans les labourés avant la fin du mois d’octobre, au plus grand désespoir des différents observateurs. Car le champion du monde semble à vrai dire le seul crossman capable de contester la suprématie affichée par Wout van Aert depuis le CrossVegas. L’hiver dernier, Mathieu van der Poel devait une première fois subir les exploits de Van Aert, chez les espoirs et les pros, avant d’enfin inverser la tendance en janvier et février, mois où Van der Poel a enchaîné les victoires. Ce dimanche, un autre néerlandais a toutefois mis – un temps – en doute ces quelques constats. Lars van der Haar, toujours habile sur l’unique manche néerlandaise du Superprestige, a longtemps accompagné Wout van Aert en tête de course avant de laisser filer la pépite flamande dans les derniers hectomètres.

 

David van der Poel prend le large, joue de malchance

Wout van Aert a 21 ans. Mais d’autres crossmen de la jeune génération ont marqué la première manche du Superprestige 2015-2016, au-delà du podium. Le frère aîné de l’actuel champion du monde a une nouvelle fois montré que le circuit proposé à Gieten est à sa convenance. Quatrième l’an dernier, David van der Poel a effectivement été le principal acteur ce dimanche, auteur des premiers mouvements de course, un athlète non récompensé en définitive sur un parcours rapide mais cependant physique. Le circuit actuel a été réintroduit pour rappel il y a deux saisons, un tracé contenant de longs secteurs ensablés et vallonnés, d’autres sections goudronnées ou rapides. Bref, un circuit bien évidemment adapté aux aptitudes de Wout van Aert, victorieux chez les espoirs en octobre 2014. Le Belge prenait d’ailleurs le meilleur départ, imité par un Sven Nys particulièrement offensif durant les premiers tronçons, sautant les planches sur sa machine. Car Monsieur Superprestige a rappelé à tous ce dimanche qu’il est bel et bien candidat à un 14e succès final. Mais Sven Nys a rapidement rétrogradé au sein d’un véritable peloton, victime d’un ennui mécanique dans la troisième boucle. Un tour où David van der Poel a créé la différence, creusant rapidement un écart conséquent grâce au frein appliqué par son coéquipier Vincent Baestaens en tête de peloton. Jusqu’à seize secondes de marge. Mais la réaction a elle aussi été rapide. Wout van Aert et Lars van der Haar se sont débarrassés des autres poursuivants, ont rejoint Van der Poel en tête dès la fin du quatrième tour.

 

Lars van der Haar maudit à Gieten

Les accélérations de Gianni Vermeersch n’ont rien changé, le trio de tête prenait définitivement le large : les premiers poursuivants incapables de composer ensemble pointaient déjà trente secondes plus loin à la mi-course. Mais David van der Poel devait pour sa part laisser filer Van Aert et Van der Haar, payant alors les efforts produits depuis le départ. Malchanceux, le Néerlandais termine 22e seulement. D’abord rejoint par un groupe mené par Sven Nys, Van der Poel devait subir une crevaison dans l’ultime boucle. Les derniers tours se sont donc résumés en un duel néanmoins inégal. Certes, Lars van der Haar a tenu tête à Wout van Aert. Il a mené quelques accélérations sérieuses dans les principales montées ensablées du circuit, a résisté aux premières tentatives du Belge dans la sixième boucle. Mais Van der Haar a pourtant cédé deux tours plus tard. Déjà deuxième à Gieten en 2013 et 2014, le Néerlandais n’a pu suivre Wout van Aert lors d’un passage délicat franchi à pied, ce dernier imprimant un rythme soutenu. Huit secondes d’avance à deux tours de l’arrivée, une demi-minute à la cloche : Van Aert est le premier leader du Superprestige 2015-2016, annonçant la couleur à une semaine de l’ouverture du Bpost Bank Trofee à Ronse. Le podium est complété par son coéquipier Tim Merlier qui devance Sven Nys et Klaas Vantornout au sprint. Sanne Cant s’est imposée chez les Dames, victorieuse de la première manche de l’Histoire en Superprestige féminin. Jens Dekker a remporté la course U19, Daan Hoeyberghs l’épreuve U23.

 

Les résultats complets sont consultables ici.

 

Photo par cyclephotos. Plus de photos du cyclo-cross de Gieten sont consultables ici.

CXSTATS

10 Comments

  1. Pingback: slots online
  2. Pingback: order vardenafil
  3. Pingback: generic vardenafil
  4. Pingback: cialis generic
  5. Pingback: sildenafil

Comments are closed.