Brian Cookson plaide pour le cyclo-cross aux JO

Les Jeux Olympiques d’Hiver débutent demain à Sotchi et pourtant le cyclo-cross, qui n’est pas une discipline olympique, est au coeur des attentions. Une délégation a fait le déplacement afin d’y promouvoir son intégration dès 2018 et Pyeongchang (Corée du Sud), un voeu soutenu par le Président de l’Union Cycliste Internationale Brian Cookson, d’après un communiqué presse disponible ici.

 

Passionné de cyclo-cross et Président de la Commission relative à cette discipline entre 2009 et 2011, Brian Cookson émettait déjà ce souhait quelques mois après son investiture en admettant les difficultés rencontrées au Het Nieuwsblad : « Pour le moment, le cyclo-cross ne peut pas être intégré aux JO d’hiver […]. Nous allons tout de même essayer de réviser le règlement du CIO, pour inverser la tendance ». L’article 6 ne permet pas, effectivement, l’admission du cyclo-cross au calendrier des JO à ce jour, puisque « seuls les sports qui se pratiquent sur la neige ou la glace peuvent être considérés comme sports d’hiver ». Or, Brian Cookson a plaidé sa cause, saluant les propos récents du Président du CIO Thomas Bach à Sotchi : « Il a prononcé un discours clairement orienté vers le changement et la modernisation du programme des compétitions olympiques […] et l’UCI est prête à apporter sa contribution ». Seul véritable obstacle, l’article 6 est donc amendable.

Les championnats du monde disputés le week-end dernier à Hoogerheide ont également apporté une publicité supplémentaire au cyclo-cross, le magnifique duel qui a opposé Zdenek Stybar et Sven Nys durant la course Elite Hommes ayant magnifié ce sport : « Je crois que le cyclo-cross, qui se déroule dans l’hémisphère nord pendant la saison hivernale, apporterait beaucoup aux Jeux d’hiver […]. Mais plus que tout, c’est un sport qui est apprécié par toutes les générations de publics. Celui qui a pu assister aux exploits à Hoogerheide a pu constater que ce sport plait aux jeunes ». Déjà marquée chez les Jeunes, la mondialisation de la discipline semble être un avantage : « Des athlètes venus de 23 pays et des cinq continents ont pris part aux Mondiaux 2014 le week-end dernier. Deux nations, la Macédoine et la Serbie, ont participé pour la première fois ». L’Australie a également proposé une sélection dans chacune des quatre catégories, un évènement inédit.

Porte-parole de la « discipline hivernale », Brian Cookson s’engage pour une branche du cyclisme masculine et féminine : « Je suis donc prêt à participer au débat pour savoir si le cyclo-cross, et en fait d’autres sports pratiqués en hiver, ont leur place aux Jeux Olympiques d’hiver ».

CXSTATS