Coupe du monde #6 : Niels Albert, seul sur l’hippodrome

 

 

 

 

 

 

Photo : cyclephotos

 

L’hippodrome de Rome accueillait ce dimanche la sixième manche de la Coupe du monde. Comme en 2013, le parcours proposé n’a pas favorisé le spectacle. D’ailleurs, le public ne s’y est pas trompé : les supporters flamands n’ont pas fait le déplacement, les tifosi non plus. Si le long raid solitaire de Niels Albert n’a pas favorisé le suspense, les retours de Lars van der Haar et Sven Nys ont permis de relancer la course dans les derniers tours, menaçant même la position occupée par Niels Albert. Il obtient ce dimanche sa deuxième victoire en Coupe du monde de la saison et remonte à la deuxième place au classement général après la défaillance de son coéquipier Philipp Walsleben, derrière le solide leader Lars van der Haar presque assuré d’un succès final. 

 

Pourtant, le champion d’Allemagne vire en tête au premier virage, suivi par le Tchèque Martin Bina (Kwadro-Stannah) deuxième à Zolder ; deux coureurs qui s’isolent en tête de la course en compagnie de Niels Albert (BKCP-Powerplus) et du champion de France Francis Mourey (FDJ.fr). Après un tour parcouru à vive allure malgré le vent et sur un circuit certes boueux mais dénué de toute difficulté, ce quatuor détient une marge de dix secondes sur trois coureurs : Wietse Bosmans (BKCP) et deux Telenet-Fidea, Corné van Kessel et Bart Wellens. Les écarts augmentent rapidement puisqu’un tour plus loin, Francis Mourey – distancé – pointe à dix secondes de la tête, un peloton mené par Lars van der Haar avec trente secondes de retard. Niels Albert, deuxième à Rome en 2013, part seul dès le troisième tour et relègue les premiers poursuivants à plus de dix secondes : Walsleben, Bina et Mourey revenu. Lars van der Haar, sentant sa position de leader menacée par les présences d’Albert et surtout Walsleben à l’avant de la course entame une longue remontée peu avant la mi-course. Le champion des Pays-Bas, vainqueur à Surhuisterveen ce jeudi, se détache alors d’un véritable peloton où l’on retrouvait Bart Aernouts (AA-Drink), Rob Peeters (Vastgoedservice), Marco Aurelio Fontana ou encore Sven Nys.

 

Si le Néerlandais pointe à 30″ de Niels Albert à la mi-course en compagnie de Thijs van Amerongen (AA-Drink), il revient seul sur Bina et Mourey tandis que Walsleben abdique. Victime de crampes, il perd toute chance de remporter la Coupe du monde. Vainqueur à Namur, Francis Mourey, après une première tentative durant la cinquième boucle, parvient à se séparer de Lars van der Haar un tour plus tard, Martin Bina payant quant à lui les efforts fournis en début de course. Il est d’ailleurs repris par van Amerongen et surtout Sven Nys qui effectue une belle remontée. À l’avant, Niels Albert maintient son avance : 18″ à deux tours de l’arrivée sur Francis Mourey, 17″ sur un trio à la cloche : Mourey, van der Haar et Nys ! Ce dernier auteur du tour le plus rapide parvient effectivement à rejoindre Lars van der Haar durant l’avant-dernier-tour bouchant 15″ et provoque la jonction avec Mourey au passage sur la ligne. Niels Albert remporte donc la sixième manche de la Coupe du monde après un long raid solitaire, malgré le temps perdu face au trio survolté en fin de course. Lars van der Haar et Sven Nys complètent le podium. Ce dernier y monte d’ailleurs pour la première fois en Coupe du monde cette saison. Francis Mourey échoue à la 4e place comme en 2013.

 

Top 10 (Résultats complets)

1. Niels ALBERT (BEL)

2. Lars VAN DER HAAR (NED)

3. Sven NYS (BEL)

4. Francis MOUREY (FRA)

5. Martin BINA (CZE)

6. Rob PEETERS (BEL)

7. Thijs VAN AMERONGEN (NED)

8. Tom MEEUSEN (BEL)

9. Corné VAN KESSEL (NED)

10. Bart WELLENS (BEL)

 

Le Néerlandais détient à une manche de la fin 54 points d’avance sur Niels Albert désormais 2e grâce à sa victoire associée aux défaillances à Rome de Philipp Walsleben (11e), Kevin Pauwels (13e) ou encore au forfait de Klaas Vantornout. En cas de victoire de Niels Albert à Nommay fin janvier lors de la dernière manche, une place dans les 25 premiers suffirait alors à van der Haar pour remporter le classement final, une simple formalité.

 

Classement général après six manches

1. Lars VAN DER HAAR (NED) : 407pts

2. Niels ALBERT (BEL) : 353pts

3. Philipp WALSLEBEN (GER) : 344pts

4. Kevin PAUWELS (BEL) : 313pts

5. Klaas VANTORNOUT (BEL) : 279pts

 

Katherine Compton et Mathieu van der Poel déjà titrés

Mathieu van der Poel, désormais sociétaire de la formation BKCP-Powerplus, a levé les bras pour la dixième fois de la saison à Rome, remportant sa 4e manche de la saison malgré l’incroyable retour de son principal rival cette saison : le Belge Wout van Aert (Telenet-Fidea). Ce dernier, qui a cassé son cadre en début de course, échoue à dix secondes du plus jeune vainqueur de la Coupe du monde U23, premier Espoir 1 à s’imposer, mathématiquement vainqueur. De même, l’Américaine Katherine Compton a d’ores-et-déjà inscrite son nom au palmarès de l’édition 2013-2014 grâce à sa victoire acquise à Rome face à Marianne Vos, la championne des Etats-Unis ayant remporté cinq manches sur six. Chez les Juniors, le Tchèque Adam Toupalik prend la tête à une manche de la fin grâce à sa nouvelle victoire, Yannick Peeters n’ayant terminé de plus que neuvième.

 

Photo par cyclephotos. Plus de photos de cette course ici.

CXSTATS